Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Connu sous le nom de pilule d’exercice

L’Aicar pourrait prévenir la mort par coup de chaleur

Le coup de chaleur, classique ou lié à l’exercice, peut être fatal et certains individus portant des mutations du gène Ryr1 (récepteur ryanodine type 1) y sont plus susceptibles. Une étude montre que l’Aicar, mieux connu sous le surnom de pilule d’exercice, prévient, dans un modèle souris, la mort subite induite par la chaleur. Cela soulève l’espoir d’un traitement protecteur pour les individus génétiquement susceptibles à la mort subite par la chaleur ou l’exercice.

LE COUP DE CHALEUR est une urgence médicale potentiellement fatale, comme le rappellent régulièrement les journaux annonçant la mort d’un jeune athlète durant un exercice prolongé (coup de chaleur lié à l’exercice), d’un jeune enfant sur une plage ou dans une voiture, ou d’un sexagénaire faisant son jardin sous le soleil d’été (coup de chaleur classique). Des mutations du gène Ryr1 (récepteur ryanodine (…)

Abonnés | 16/01/2012  (795 mots)

Accès immédiat

L'article 1,35 €/appel + 0,34 € min. paiement audiotel >>
Composez le 08 99 65 95 74 sur votre téléphone
Pack 20 articles 15€ >>
 
 
Commenter
 

Vous devez être abonné pour commenter cet article et consulter les commentaires.

 
 

Dossiers

CONGRÈS HEBDO CIPP 2014

Du 30 août au 3 septembre Congrès ESC 2014

LES DOSSIERS DU QUOTIDIEN Autour de la naissance

Publicité
 
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

Ebola : êtes-vous prêt ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.