Dysérection - Deux fois plus fréquente chez le fumeur

DysérectionDeux fois plus fréquente chez le fumeur

05.11.2015

Une dysfonction érectile survient presque deux fois plus souvent chez le fumeur que chez le non-fumeur. Le risque est d’autant plus important que le sujet est jeune, que la consommation quotidienne est importante, que la durée de l’imprégnation tabagique est longue.

Les effets nocifs du tabac sur l’érection sont connus depuis de nombreuses années et aujourd’hui bien documentés. Une étude épidémiologique de cohorte (1) avait déjà montré en 2000 que les fumeurs présentaient deux fois plus de troubles de l’érection que les non-fumeurs (OR = 1,98); cette étude concernait des hommes âgés de 40 à 70 ans suivis pendant huit ans. De nombreuses études ont confirmé ce lien tabac-dysérection et une méta-analyse récente (2) concluait à un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 36

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 1

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter