Éthique et DPNI - Il manque un débat public sur le sujet

Éthique et DPNIIl manque un débat public sur le sujet

27.04.2015
C’est le médecin généraliste qui prescrit un tiers des tests du premier trimestre de grossesse. Et ce chiffre va augmenter. L’information dispensée aux femmes et aux couples en fonction des résultats du DPNI – si celui-ci se généralise au-delà du dépistage de la trisomie 21 – influera forcément sur la décision de la femme d’interrompre sa grossesse ou pas. Mais cela ne peut pas relever que du dialogue médecin femme.

Certes, le diagnostic prénatal non invasif (DPNI) représente une avancée médicale majeure dans la prise en charge des couples, en évitant un nombre d’amniocentèses inutiles en cas de trisomie 21. Mais va-t-on continuer à dire qu’il ne sera accessible que lorsque le screening des facteurs de risque, de l’échographie et des marqueurs sériques déterminent les femmes à risque ? Comment vont se positionner les femmes et les professionnels devant un risque inférieur à celui retenu ? Les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L’ANSES fixe de nouveaux repères pour la consommation alimentaire des adultes

ANSES

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation et du travail (ANSES) publie ce mardi un avis et un rapport qui actualisent les... Commenter

Les ordonnances du SML pour « soigner » les maux de Valls et Hamon

Après un « examen complet » des programmes des deux candidats arrivés en tête du premier tour de la primaire à gauche, les médecins du SML... Commenter

AZF, 13 novembre, Nice : les pistes pour améliorer l'accompagnement psychologique des victimes

psy

Alors que le troisième procès AZF s'ouvre ce 24 janvier, le Pr Jean-Philippe Raynaud, chef du service Psychiatrie de l'enfant et de... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter