Ménopause 2006 - Le THS à la française a son heure de gloire

Ménopause 2006Le THS à la française a son heure de gloire

07.03.2006
Jusqu’en juillet 2002, les médecins français, et notamment les gynécologues, ont traité les femmes ménopausées par traitement hormonal substitutif (THS) presque systématiquement, même en l’absence de troubles climatériques. Ils étaient convaincus par des études internationales diverses montrant l’intérêt de cette substitution tant sur les troubles vasomoteurs que sur la prévention de l’ostéoporose ou des maladies cardio-vasculaires et l’action positive sur la qualité de vie.
  • 1276201050F_info.jpg

DANS LE DOMAINE du cardio-vasculaire, on a longtemps souligné le rôle positif des estrogènes : amélioration du profil lipidique par hausse du HDL, baisse du LDL, cholestérol, action antioxydante, inhibition de l’agrégation plaquettaire...

L’étude HERS avait déjà alerté sur l’absence de prévention cardio-vasculaire du THS.

La publication en juillet 2002 de la Women’s Health...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter