Cancer de l'ovaire - La valeur de quatre marqueurs

Cancer de l'ovaire La valeur de quatre marqueurs

04.01.2006
A partir de 169 protéines susceptibles de dépister un épithélioma ovarien à un stade précoce, une équipe de Las Vegas a découvert la sensibilité et la spécificité d'un quatuor de marqueurs.

LE « TUEUR SILENCIEUX » a été bien traqué au cours de l'année écoulée par des chercheurs californiens. Ils ont montré, en effet, que la mesure combinée de quatre biomarqueurs sériques pouvait permettre un dépistage précoce des épithéliomas ovariens.
Il faut se souvenir, ici, que le cancer de l'ovaire est le plus souvent diagnostiqué à un stade avanc...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter