Le NO dans la détresse respiratoire des prématurés - Des effets opposés selon les sous-groupes

Le NO dans la détresse respiratoire des prématurés Des effets opposés selon les sous-groupes

26.07.2005
Le « New England Journal of Medecine » publie deux études évaluant le monoxyde d'azote (NO) inhalé chez les grands prématurés en détresse respiratoire. L'une suggère un effet délétère chez les prématurés de très petit poids (< 1 000 g), sévèrement malades ; l'autre suggère, chez les moins malades, un bénéfice à court terme (réduction de la mortalité et de la maladie pulmonaire chronique) et à long terme, avec un meilleur développement cognitif à deux ans. Dans l'attente de travaux complémentaires, ce traitement doit être réservé aux essais cliniques.

De notre correspondante


à New York


EN FRANCE, la grande prématurité concerne aujourd'hui 1,6 % des naissances, soit, chaque année, près de 12 800 enfants nés avant la 32e semaine de gestation. Même si le problème de la survie des grands prématurés est maintenant mieux maîtrisé, l'immaturité des grandes fonctions physiologiques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 58

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter