Une étude américaine chez 16 000 femmes ménopausées - Le THS diminue le nombre des cancers colo-rectaux

Une étude américaine chez 16 000 femmes ménopausées Le THS diminue le nombre des cancers colo-rectaux

03.03.2004
Dans l'étude randomisée WHI menée aux Etats-Unis, les auteurs découvrent que le traitement estroprogestatif est associé à une diminution statistiquement significative de l'incidence du cancer colo-rectal chez les femmes ménopausées. Un bémol, toutefois, les cancers, s'ils sont plus rares, sont plus évolués.

« NOTRE ESSAI valide les résultats des études d'observation ayant déjà indiqué une diminution du cancer colo-rectal chez les femmes ménopausées sous THS », font observer les auteurs de l'article paru dans le « New England Journal of Medicine ». Mais, modèrent-ils, les données actuelles ne sont pas suffisantes pour faire recommander l'usage du THS en tant que traitement pr...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter