Papillomavirus humain : deux gènes de sensibilité sont identifiés

Papillomavirus humain : deux gènes de sensibilité sont identifiés

19.11.2002
Des chercheurs français, en collaboration avec des dermatologues colombiens et algériens, ont identifié deux gènes impliqués dans la sensibilité à certains papillomavirus humains (HPV), dont le HPV5, à l'origine de cancers cutanés. C'est l'analyse génétique de familles consanguines atteintes d'épidermodysplasie verruciforme (qui évolue en cancer cutané) qui a montré qu'une mutation dans ces gènes confère une sensibilité anormale à ces virus.

On connaît environ 200 membres dans la famille des papillomavirus. Certains sont responsable de pathologies bénignes au niveau de la peau ou des muqueuses (verrues cutanées, condylomes ano-génitaux, papillomes laryngés). D'autres ont un potentiel oncogène ; c'est le cas des HPV16 et 18 dans le cancer du col de l'utérus et du HPV5, qui est associé à un cancer de la peau chez des individus atteints d'une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 89

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter