Epilepsie rebelle : les difficultés de la prise en charge

Epilepsie rebelle : les difficultés de la prise en charge

19.09.2001
Face à une épilepsie rebelle, ancienne et sous polythérapie, comment distinguer la molécule la plus bénéfique pour le patient, comment analyser la part entre les symptômes d'origine iatrogène et ceux inhérents à la maladie, comment s'assurer la confiance du patient afin de l'amener à participer à sa guérison ? Autant de questions auxquelles le Dr Jérôme Abeille (les Baumettes, Marseille), épileptologue et psychiatre, a tenté de répondre lors des Entretiens de Bichat.

Le point de départ de la réflexion du Dr Jérôme Abeille, devant une épilepsie rebelle consiste à reconsidérer entièrement le traitement existant afin de rechercher le « maillon faible » ou produit qui ne convient pas au malade. Ensuite, il s'agit de déterminer la molécule principale maîtrisant la maladie, le plus souvent l'acide valproïque (Dépakine) ou la carbamaz...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 40

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 4

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter