Consommer des poissons gras réduit le risque de cancer de la prostate

Consommer des poissons gras réduit le risque de cancer de la prostate

04.06.2001
Un suivi sur trente ans de jumeaux a permis à des médecins suédois de montrer l'existence d'une relation inverse entre la consommation de poissons gras et la survenue d'un cancer de la prostate. La force de ce travail réside dans sa durée et son caractère prospectif.
  • 1276287741Img23176.jpg

G RANDE consommatrice de poissons, gras notamment, la population suédoise est le champ d'investigation idéal sur les bénéfices de ce type d'alimentation. Cette fois, c'est la diminution de l'incidence du cancer de la prostate qui est mise en valeur chez les inconditionnels des saumons, harengs ou maquereaux, connus pour leur richesse en acides gras omega 3.
Paul Terry et coll. (Stockholm) sont partis d'un constat. Les acides gras essentiels...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré de « vives critiques », la FMF décide de rester partenaire de la convention

hamon

Moins d'un an après avoir été signataire surprise de la convention médicale en août, la Fédération des médecins de France (FMF), réunie... 4

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter