Choc frontal à Orly
Témoignage

Choc frontal à Orly

14.08.2012

  • choc

Les compagnies aériennes considéraient il y a encore quelques années que statistiquement, il y avait pratiquement toujours un passager médecin (dixit Air-France...) sur les vols .
je suis "intervenue" deux fois. La première, sur une ligne portugaise. À la descente sur l'île de Madère, un très jeune enfant s'est mis à hurler. Les parents étant très angoissés, le personnel a demandé s'il y avait un médecin... En fait l'enfant était fébrile avant le décollage et avait une otite diagnostiquée...

La deuxième fois, sur une ligne aérienne intérieure : malaise d'une personne âgée. Elle avait fait une chute à l'aéroport avec choc frontal, avait vu le médecin d'Orly qui avait donné le feu vert pour son vol… Le malaise n'a pas duré très longtemps, la TA est revenue à la normale rapidement.
Par précaution, vu le choc sur la tête et la douleur locale, j'avais demandé la présence du SAMU à l'atterrissage qui avait lieu peu de temps après. On m'avait demandé un petit rapport pour le service médical de la compagnie. J'ai reçu un mot de remerciement quelque temps après.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
01.09.2012 à 15h03

« Voyage Aman - Francfort; Intervention à la demande d'une hôtesse sur voyageur classe éco (comme moi) avec violentes douleurs abdominales. Il s'agissait d'une colique néphrétique.
L'examen a eu lieu Lire la suite

Répondre
 
15.08.2012 à 12h53

« Je suis intervenue pour suspicion d'embolie pulmonaire sur une femme de 40 ans manifestement atteinte de phlébite. Malette de bord inutilisable, stétho et tensiomètre "morts de vieillesse". J'ai don Lire la suite

Répondre
 
14.08.2012 à 19h57

« J'ai été amené à intervenir deux fois en dix ans.
La première fois, il y a plus de dix ans sur un vol Air France entre Fort de France et Paris pour ce qui s'est révélé un accès de panique chez une p Lire la suite

Répondre
 
14.08.2012 à 16h21

« Depuis 2001 est entré en vigueur aux Etats Unis le Good Samaritan Act, qui met à l'abri de toute poursuite le médecin qui se porte au secours d'une personne en détresse. Les médecins américains à bo Lire la suite

Répondre
 
14.08.2012 à 15h52

« Effectivement, on n'a pas la même législation. Là bas il n'y a pas de délit de non assistance de personne en danger mais obligation de résultats... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter