Les discussions du soir avec René Frydman sur France Culture - Les enfants des rues
Interview

Les discussions du soir avec René Frydman sur France CultureLes enfants des rues

05.10.2016
René Frydman reçoit Xavier Emmanuelli qui a fondé en 1998 le SAMU social international.
  • xavier emmanuelli

De Calcutta à Sao Paulo les images sont connues. Les mégapoles africaines ou asiatiques déversent leurs clans, leurs bandes et autres maras où se retrouvent des enfants soldats, des jeunes filles violées, des revendeurs de drogues, des handicapés, rejetés ou mis en marge de la société. Sont-ils récupérables pour eux-mêmes et pour la société. Mais face à tous ces enfants délaissés, abandonnés qui sont les adultes prédateurs responsables…

Xavier Emmanuelli qui a fondé en 1998 le SAMU social international nous entraîne dans ces ruelles insalubres et suffocantes de tensions de Luanda à Moscou.
 Mais désormais c’est à Paris que l’on voit des familles sur le trottoir avec ou sans matelas, des parents avec, dans les bras, des enfants non scolarisés qui dorment toute la journée car vraisemblablement drogués.
« C’est un délit » déclare Xavier Emmanuelli, oui mais que faire ? Accepter comme c’est si souvent le cas puisqu’il n’y a pas de réaction, agir en force comme auparavant comme à l’époque où il était médecin-chef à Nanterre et que ceux qui vivent sous la cloche étaient amenés « manu militari » par les forces de l’ordre. Quelles pathologies ses enfants présentent-ils et présenteront-ils ?

En écoutant Xavier Emmanuelli on comprend l’importance qu’il accorde à la figure emblématique du  pédiatre polonais Janusz Korczak à qui il rend hommage dans son dernier livre qui vient de paraître chez Odile Jacob « Les enfants des rues ». Janusz Korczak, avant la Seconde Guerre mondiale, est une des figures de la pédagogie de l'enfance les plus réputées. Il laisse son nom à la postérité pour son œuvre de pédagogue, sa littérature enfantine, et son engagement en faveur des droits de l'enfant. Il faisait des émissions de radio, et a  lui aussi publié un livre pour la défense du droit des enfants, un siècle plus tôt intitulé « Droit de l’enfant au respect». Il a fini sa vie en martyr puisqu’il a refusé le 7 août 1942 de quitter les 192 enfants de son orphelinat qui étaient conduits à la mort, par les nazis, du  ghetto de Varsovie au camp de Treblinka. Comment ne pas réagir à cette immense perte pour l’humanité de ces enfants juste à côté de nous.

Ecoutez le podcast :


Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Accès aux soins : l'Ordre inventorie « les solutions qui marchent » Abonné

maison de santé

Maisons ou pôles de santé, terrains de stage libéraux, groupements de coopération sanitaire attractifs, initiatives en tout genre : nos... 5

Santé, assurance-maladie : Fillon ripoline son projet, ce qu'il faut retenir

fillon

Après le remède de cheval, la méthode douce ? Accusé par ses adversaires de vouloir privatiser la Sécurité sociale, François Fillon a... 1

À la faculté de médecine Saint-Antoine, des vidéos pour sensibiliser les futurs médecins à l'empathie

saint antoine

Mettre en scène les consultations chez un généraliste pour sensibiliser les futurs praticiens à la relation médecin-patient, c'est... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter