À vous de débattre - Sécurité des médicaments : les génériques doivent-ils ressembler à leurs princeps ?

À vous de débattreSécurité des médicaments : les génériques doivent-ils ressembler à leurs princeps ?

12.06.2013

L'affaire du furosémide remplacé par erreur par des somnifères (zopiclone) réveille la polémique autour des médicaments génériques. À tort ou à raison, la sécurité de fabrication de ces produits moins coûteux est remise en cause par le grand public.

Les médecins sont nombreux à pointer du doigt un autre problème : le risque pour les patients de se tromper de pilules. Les génériques n'ont pas le même aspect que leur princeps, ce sont « des comprimés blancs et ronds, non discernables les uns des autres […] le patient ou l’infirmière ne sait plus ce qu'il prend ni ce qu'elle administre ! », témoigne un lecteur sur le site du « Quotidien ». Le cas récent du furosémide confondu avec du zipoclone en est un exemple.

D'où la proposition de cet autre lecteur : « Les médicaments génériques doivent ressembler physiquement aux princeps, les somnifères doivent être bleus ou sécables et reconnaissables comme le Lexomil et pas tous de la même forme et couleur pour encore et encore économiser... »

L'uniformité des génériques a-t-elle introduit un risque de confusion auprès des patients ? Faut-il imposer aux génériques d'être identiques à leur princeps, y compris dans leur présentation et leur forme ? Faut-il renforcer la sécurité de ces médicaments ? 

À vous de débattre...

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 69 Commentaires
 
18.06.2013 à 12h05

« Ne rendons pas SVP les thérapeutiques difficiles à mémoriser. Les pathologies posent déjà assez de soucis. »

Répondre
 
17.06.2013 à 21h19

« Pour la survie des hommes de plus de 80 ans et des femmes de plus de 85 ans : pas de générique. Il leur suffit d'avancer l'argent des médicaments. »

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 17.06.2013 à 09h59

« La prochaine guerre sera pharmacologique en ne livrant plus de médicament à une puissance étrangère. »

Répondre
 
16.06.2013 à 19h48

« Dès la sortie des génériques, moi, simple généraliste de terrain (par opposition aux bureaucrates et autres "experts" des ministères), j'ai pointé ces risques....et constaté que mes "vieux" patients Lire la suite

Répondre
 
13.06.2013 à 22h14

« Nous savons tous que la biodisponibilité entre générique et princeps n'est pas équivalente, et encore moins d'un générique à l'autre. Cela est bien démontré en épileptologie où il est déconseillé d' Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 16

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter