Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale

 26/03/2012
  Imprimer  Envoyer par email
 
Suite au rapport présenté par les députés Olivier Jardé et Edwige Antier sur la vaccination, le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, tient à faire « une mise au point ».

Le rapport de ce groupe d’études, indique-t-il dans un communiqué, « est une simple synthèse élaborée à la suite d’auditions conduites et d’initiatives individuelles ». « Les prises de position et autres recommandations figurant dans le document rapporté par la presse n’engageant que leurs auteurs ; elles ne sont pas le reflet d’un travail de mission, commission ou office parlementaire et ne sont donc pas un document parlementaire, ou scientifique ou même institutionnel ».

Ce rapport, qui n’est donc pas publié sur le site de l’Assemblée, envisageait un moratoire sur l’alumine utilisé comme adjuvant dans un certain nombre de vaccins. Olivier Jardé et Edwige Antier préconisaient également « d’entamer une réflexion sur le caractère obligatoire de certains vaccins » comme celui du ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Ils étaient aussi favorables à la signature par les patients, d’un document « les informant des conséquences possibles, pour eux-mêmes et leur entourage, de l’absence de vaccination, et officialisant leur refus de se faire vacciner en dépit des recommandations de leur médecin ».

De son côté, l’Académie de médecine, avec l’Académie des sciences, se propose, mercredi, de répondre aux « questions de l’opinion », en particulier sur l’expertise scientifique et la remise en cause des vaccins.

› S. H.

 
Les Commentaires | 3 commentaires
 
Le 27/03/2012 à 08h40
Profession : Médecin
« L'émission avec Que choisir sur les méfaits de l'alumine m'a inquiété. Au moins voilà une réponse sur l'explosion des allergies de l'enfant. »
Le 26/03/2012 à 22h54
Profession : Médecin
« Personnellement, en cas de refus de vaccination qui me paraît indispensable pour la bonne santé du patient, je lui demande de changer de médecin. »
Le 26/03/2012 à 19h04
« J'ai exercé en médecine libérale entre 1973 et 1981, je faisais déjà signer une décharge pour les patients refusant la vaccination, ou plutôt pour les parents qui la refusaient à leurs enfants. J'ai même eu un confrère qui m'avait demandé d'établir un - faux - certificat de vaccination pour ses enfants pour le collège, j'avais refusé, bien entendu. »

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation


Publicité

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

Tâches administratives : avez-vous tendance à procrastiner ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.