Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Le Rivotril oral soumis à la réglementation des stupéfiants

 06/09/2011
  Imprimer  Envoyer par email
 

Un arrêté publié au « Journal officiel » de ce 6 septembre soumet les médicaments à base de clonazépam (Rivotril) administrés par voie orale à des conditions particulières de prescription et de délivrance, en raison d’un risque de pharmacodépendance, d’abus et d’usage détourné. Une mesure qui ne s’applique pas aux prescriptions exécutées au cours d’une hospitalisation.

En juin 2008, déjà, le laboratoire Roche, en accord avec l’Agence de sécurité sanitaire de produits de santé (AFSSAPS), attirait l’attention sur ces problèmes, rappelait que le Rivotril est uniquement indiqué dans la prise en charge de l’épilepsie et, pour limiter les abus et détournements d’usage constatés – notamment chez des patients sous traitement de substitution aux opiacés –, réduisait le conditionnement du Rivotril 2 mg de 40 à 28 comprimés par boîte. En 2010, la durée maximale de prescription était établie à 12 semaines. Le Rivotril figurait aussi sur la liste des médicaments sous surveillance renforcée de février dernier. Enfin, en juin, la commission d’AMM donnait un avis favorable aux mesures destinées à encadrer les conditions de prescription et de délivrance du médicament : prescription sur ordonnance sécurisée et limitation de la prescription initiale aux neurologues et aux pédiatres.

› R. C.

 
Les Commentaires | 3 commentaires
 
Le 06/10/2011 à 20h35
Profession : Médecin
« Le Rivotril, c'est un peu l'aspirine du neurologue, souvent prescrit hors AMM, mais efficace, et maniable sous la forme solution buvable. Pourquoi encadrer plus sa prescription que celle des autres benzodiazépines ? »
Le 01/10/2011 à 15h31
Profession : Médecin
« Très utilisé contre les douleurs neuropatiques et comme sédatif en fin de vie. »
Le 06/09/2011 à 19h32
Profession : Médecin
« Ici, la consultation du sommeil de l'hôpital en prescrit couramment, donc hors AMM, et nous sommes appelés à le renouveler. Nous voici donc, une fois de plus, coincés entre le marteau et l'enclume... »

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité
 
Publicité

cap allergies

Objectif Installation

Histoire courte


Publicité

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

En vacances, parvenez-vous à échapper aux sollicitations médicales ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.