Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

La méditation non directive semble plus efficace

 19/05/2014
  Imprimer  Envoyer par email
 

Selon une petite étude norvégienne, il vaudrait mieux privilégier la méditation d’inspiration non directive plutôt que guidée. Des neuroscientifiques de l’Université d’Oslo ont en effet constaté à l’IRM un meilleur contrôle de l’activité cérébrale chez 14 sujets ayant l’habitude de méditer.

Activité cérébrale plus intense

Si les séances de méditation guidée entraînait un état cérébral comparable au repos, la méthode non directive se traduisait par une activité plus intense dans les aires associées à l’introspection et à l’état émotionnel. Davantage qu’au cours du sommeil lui-même, ce qui, pour Svend Davanger, l’auteur principal, est «remarquable», puisque « c’est un système opérationnel, qui se met en place quand notre attention n’est pas sollicitée par des tâches externes ».

Les participants étaient tous des pratiquants expérimentés de la méthode ACEM, une technique scandinave développée ces 30 dernières années et d’inspiration non directive.

Dr I.D.

Communiqué de l’Université d’Oslo du 16 mai 2014

Frontiers in Human Neuroscience, publié le 26 février 2014

 
Les Commentaires | 1 commentaires
 
Le 21/05/2014 à 00h15
Profession : Médecin
« Ouhlà houlà ! Voilà que je lis "Meditation" mais c'est pour les "bobos endormis et on sait à quoi!" ! »

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité

Objectif Installation

Histoire courte


Publicité

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

En vacances, parvenez-vous à échapper aux sollicitations médicales ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Phlippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.