Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Déficits : dans sa lettre aux finalistes, Bayrou défend la « règle d’or » constitutionnelle

 27/04/2012
  Imprimer  Envoyer par email
 

Ce n’est pas une surprise : dans sa lettre à Nicolas Sarkozy et François Hollande, François Bayrou insiste sur le respect de la règle d’or européenne sur le retour à l’équilibre des comptes publics et sociaux. « Pour moi, la décision constitutionnelle de renoncer pour l’avenir aux facilités du déficit, du moins en période de croissance, la « règle d’or », doit s’imposer à tous les pays qui ont l’euro en partage, écrit le président du MoDem. Non pas pour faire plaisir aux marchés, ou à Bruxelles, mais parce que c’est le seul moyen d’éviter pour la France et les Français (...) la catastrophe sociale qui s’annonce. »

Appliquée aux lois de finances (budget de l’État) et aux lois de financement de la Sécurité sociale, la règle d’or consiste à encadrer strictement la trajectoire budgétaire. Des planchers de recettes et des plafonds de dépenses seraient fixés annuellement. L’objectif étant d’atteindre l’équilibre en trois ans. Les budgets proposés par le gouvernement et votés par le Parlement devront se conformer à cette règle d’or, sous peine d’être annulés par le Conseil constitutionnel.

Contrairement à Nicolas Sarkozy, François Hollande a exprimé son opposition à une règle d’or budgétaire « constitutionnelle ».

› C. D.

 
Les Commentaires | 1 commentaires
 
Le 29/04/2012 à 02h12
Profession : Médecin
« Cette règle d'or, vous auriez pu l'appliquer depuis Maastricht puisque cette règle existe déjà dans le traité européen. Vous tous, dans l'illégalité européenne en vous disant européens, vous avez failli à la règle. Vous avez tous passé cela sous silence ou méprisé cette loi au vu et su de tout le peuple français et vous vous chamaillez sous nos yeux !!! Alors maintenant, contentez-vous de respecter les critères de Maastricht. On aurait de l'or à ce jour alors qu'on hérite de chamailleurs qui ressemblent étrangement à la fable de La Fontaine : "l'Huître et les plaideurs". Avec tout le respect que nous vous devons, arrêtez, je vous en prie, vos règles sans or et vos polémiques stériles. Constitution ou pas, il faudra casquer et relever les manches.... Et refaire de l'or !!! »

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité

Objectif Installation

Histoire courte


Publicité

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

En vacances, parvenez-vous à échapper aux sollicitations médicales ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Phlippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.