Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Pour le malade et sa famille

L’annonce du diagnostic d’Alzheimer : un moment clef

En l’absence de marqueurs biologiques le diagnostic de la maladie d’Alzheimer (MA) probable s’effectue en clinique et par élimination. Le dossier médical de la personne malade et les connaissances préalables que son généraliste a d’elle sont indispensables et précieux. Sa présence, au moment crucial de l’annonce du diagnostic, rassure le malade et sa famille. Les mots choisis par le généraliste pour s’adapter au malade et à son entourage permettent aux familles d’amortir le choc de l’annonce de la maladie et au médecin d’éviter des maladresses de langage parfois désastreuses. Cela est d’autant plus important que ce même généraliste continuera de suivre le patient et son entourage tout au long de la maladie.

Le moment Le moment de l’annonce du diagnostic de MA est un moment difficile. Il est fort souhaitable que le généraliste – médecin de famille soit celui qui réalise cette première étape. Chaque mot est significatif et une petite maladresse de la part du médecin peut engendrer un choc psychique et/ou des réactions inappropriées. Or, la connaissance préalable par le médecin de la personne atteinte, (…)

Abonnés | 24/04/2012  (1379 mots)

Accès immédiat

L'article 1,35 €/appel + 0,34 € min. paiement audiotel >>
Composez le 08 99 65 95 74 sur votre téléphone
Pack 20 articles 15€ >>
 
 
Commenter
 

Vous devez être abonné pour commenter cet article et consulter les commentaires.

 
 

Top 5

Publicité
 
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation

Santran - Sans Lien Apparent

Enquête Flash

Ebola : vos patients sont-ils inquiets ?

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.