Un DPC réservé aux lecteurs du Quotidien du Médecin - Le nouveau paysage des anticoagulants

Un DPC réservé aux lecteurs du Quotidien du MédecinLe nouveau paysage des anticoagulants

06.04.2016

AVK, HBPM, AOD… Quel anticoagulant (AC) pour quelle situation ? Avec quelle surveillance ? Pour quels risques ?
Les nouveaux anticoagulants oraux, appelés anticoagulants oraux directs (AOD) ont modifié le paysage de l’anticoagulation.

Deux mots d’histoire

- 1916 : découverte de l’héparine qui a été utilisée dès les années 1940-1950.

- 1940 : première utilisation thérapeutique des anticoagulants oraux : les antivitamines K (AVK).

- Années 1980 et début des années 1990 : arrivée des HBPM (héparines de bas poids moléculaire).

- Fin des années 2000 : apparition des anticoagulants oraux directs (AOD).

Bon usage

Les anticoagulants sont associés à un risque hémorragique élevé.
Les AVK sont la première cause d’hospitalisation pour effets indésirables graves.
La prévention et la prise en charge de ce risque iatrogène constituent un enjeu majeur de santé publique.

Le rapport bénéfice/risque positif des anticoagulants, précise l’ANSM, est conditionné par leur bon usage :
- parfaite connaissance et strict respect des conditions d’utilisation des AMM des médicaments ;
- respect des recommandations de bon usage de la HAS ;
- usage adapté à chaque patient et surveillance régulière, avec réévaluation régulière de la tolérance et de l’efficacité ;
- coordination optimale du parcours de soins ;
- bonne adhésion des patients (information, observance, éducation thérapeutique).

 Le sujet vous intéresse ?

À la lecture de cet article vous vous dites que vous aimeriez suivre une formation sur le thème « Anticoagulants : les anciens, les nouveaux et les HBPM » ? Le Quotidien du Médecin vous propose un programme de formation DPC indemnisée à suivre de chez vous.


Dr Emmanuel de Viel
 

Pour vous inscrire

- Trois sessions au choix : 12 octobre, 16 novembre 2016* ;
- Une formation en 3 étapes : un audit de pratique, une visioconférence avec un expert, une évaluation concrète vous permettant de mesurer l’amélioration de votre pratique ;
- Indemnisation 3 demi-journées : 22,5 C/CS soit 517,50 euros ;


Inscrivez-vous

* La date indiquée est celle de la visioconférence. Les dates de l’audit qui précède sont précisées à l’inscription.






Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Malgré de « vives critiques », la FMF décide de rester partenaire de la convention

hamon

Moins d'un an après avoir été signataire surprise de la convention médicale en août, la Fédération des médecins de France (FMF), réunie... 4

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter