Fatigue de l’intersaison : comment recharger les batteries ? - Les défis de la nutrition

Fatigue de l’intersaison : comment recharger les batteries ?

25.11.2016

État des lieux

Sensation subjective, la fatigue recouvre différentes situations, décrites comme un manque d’énergie, une baisse de vitalité, voire un état d’épuisement.

Une origine multifactorielle

La fatigue est très fréquente puisqu’elle est retrouvée à l’interrogatoire chez 40 % des patients consultant en médecine générale, en particulier à la fin de l’hiver. Au cours de cette période, la sensation de fatigue semble favorisée par les conditions climatiques (temps gris, lumière rare, journées courtes), une alimentation souvent plus riche en calories, matières grasses et féculents, relativement pauvre en fruits et légumes, ainsi qu’une moindre activité physique, notamment en extérieur. Sans compter le surmenage au travail ou dans le cadre de la vie familiale, en l’absence de période de congés prolongée.
 

Retrouver une bonne hygiène de vie

Une des premières mesures à prendre consiste à adopter une alimentation équilibrée afin d’éviter les carences en vitamines et micronutriments, notamment en vitamines du groupe B et en vitamine C, ou encore en zinc et en fer, indispensables au métabolisme énergétique. Avec cet objectif, le grignotage et les repas pris à la va-vite sont à bannir. Des fruits frais, en particulier ceux riches en vitamine C comme les agrumes et les fruits exotiques, et des légumes doivent être consommés à chaque repas. Il est également recommandé de manger du poisson deux fois par semaine, dont une fois du poisson gras de type saumon, hareng, sardine ou maquereau.

Les probiotiques pourraient également jouer un rôle dans la lutte contre la fatigue, notamment par leur impact sur le métabolisme : synthèse de vitamines, production d’acides gras à chaîne courte qui servent de substrat énergétique à l’organisme et augmentent la solubilité de certains minéraux.

Parallèlement, il faut favoriser la pratique d’une activité physique, au moins 30 minutes trois fois par semaine : marche rapide, natation, course à pied, vélo, fitness... L’essentiel est que l’activité soit pratiquée avec plaisir, gage d’une bonne régularité sur le long terme.

Dr Anne Panin
 

REFERENCES

Cathébras P et al. Asthénie : conduite à tenir. Rev Prat Med Gen 2012 ; 26 : 111-6.

Huskisson E et al. The role of vitamins and minerals in energy metabolism and well-being. J Int Med Res 2007 ; 35 : 277-89.
Wallace TC et al. Human gut microbiota and its relationship to health and disease. Nutr Rev 2011 ; 69 : 392-403.
Hijova E et al. Short chain fatty acids and colonic health. Bratisl Lek Listy 2007 ; 108 : 354-8.
Ballongue J. Bifidobacteria and probiotic action. In : Salminen S, von Wright A, Lactic acid bacteria. Marcel Dekker, New York, 1993 ; 357-428.
Holmes E et al. Gut microbiota composition and activity in relation to host metabolic phenotype and disease risk. Cell Metab 2012 ; 16 : 559-64.
Flint HJ et al. Microbial degradation of complex carbohydrates in the gut. Gut Microbes 2012 ; 3 : 289-306.

 

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter