Chimiothérapies anticancéreuses : prise en charge de la neutropénie

Chimiothérapies anticancéreuses : prise en charge de la neutropénie

25.03.2001
Si certains patients neutropéniques et fébriles sous chimiothérapie peuvent probablement être traités à domicile, en dehors de ces cas, il est souhaitable d'hospitaliser ces patients car il peut apparaître rapidement des complications

REFERENCE

• Fréquents mais brèves
Les neutropénies survenant au décours des chimiothérapies pour tumeurs solides sont fréquentes, mais leur durée est usuellement brève, et excède rarement sept jours. La survenue d'une neutropénie n'est pas réellement préoccupante tant que la valeur de la concentration des polynucléaires neutrophiles reste supérieure...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter