Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Les commentaires récents

Seriez-vous prêt à prendre d’autorité le C à 25 euros ?

  • « J'arrive a Paris, je vois des milliers de patients qui payent 33€ depuis quarante ans et ne sont pas du tout ni choqués ni mal a l 'aise ; la plupart consultent trois ou quatre fois par an : au regard des augmentations incessantes dans tous les domaines ils voient la qualité des soins diminuer ainsi que son corollaire des tarifs qui stagnent et vont même diminuer de 30% puisque les médecins de secteurs deux s'en vont en retraite pour laisser place a des secteurs un !!!! C 'est invraisemblable quant on voit le cout des loyers et de la vie a paris !!!! Résultat : trois installations en un ans en médecine générale !!! »
    dim, 21/12/2014 - 23:51

Médecins, hôpitaux : veillée d’armes avant une semaine de grève sur fond d’épidémies

  • « Ne pas opposer généralistes et spécialistes, hospitaliers et libéraux, chacun a ses difficultés et contraintes propres. A l'hôpital, ni l'administration, ni les malades ni les familles ne nous respectent, c'est une gabegie d'examens complémentaires parce qu'on a la trouille, ce travail n'a plus d'intérêt mais ce seront les malades, et nous mêmes futurs malades, qui en paieront les conséquences. »
    dim, 21/12/2014 - 22:02
  • « Mais il suffit de se déconventionner tout de suite, nous ne sommes pas des enfants et n'avons besoin d'aucune excuse. »
    dim, 21/12/2014 - 21:47
  • « En Alsace, nous avons un système d'inscription pour enregistrer les confrères en grève. Ça cartonne depuis ce matin. Faites de même grâce a l'internet »
    dim, 21/12/2014 - 21:22
  • « Probablement un fonctionnaire de 35h et gaucho sans aucun doute »
    dim, 21/12/2014 - 16:31
  • « L'UFML demande une dernière fois à Mme Marisol Touraine, ministre de la santé, des affaires sociales et des droits des femmes, de retirer la loi de santé. La loi de santé va assujettir les médecins aux financeurs par le biais du TPG, la médecine ne peut dépendre des intérêts économiques du moment : la loi doit être retirée. ... La loi de santé va ouvrir la porte au désengagement de la Sécurité sociale, au remboursement complémentaire majoritaire et aux réseaux de soins fermés : la loi doit être retirée. La loi de santé va construire un système sanitaire où les patients seront soignés en fonction de leurs revenus et de la hauteur de leur contrat de mutuelle : la loi doit être retirée. La loi de santé érige une médecine sans secret médical au travers du Dossier National Médical Partagé aux mains du financeur, et nie au patient la propriété de ses propres données. La loi doit être retirée. La loi de santé crée une base de données-patient, utilisable par les organismes complémentaires pour d'autres intérêts que le soin, c'est un scandale qui dépasse celui de la "base élève" de Xavier Darcos en 2008. La loi doit être retirée. La loi de santé crée une médecine aux ordres des ARS au travers des contrats territoriaux de santé, s'oppose à la liberté d'installation et va aggraver les déserts médicaux par l'effondrement de la médecine libérale, notamment la médecine générale. La loi doit être retirée. La loi de santé fait le choix de la destruction du modèle hospitalier français basé sur le libre choix de son secteur d'hospitalisation avec la disparition annoncée de l'hospitalisation privée due au retrait rendu inévitable de ses missions de service public. La loi de santé doit être retirée. La loi de santé met fin au système conventionnel et au paritarisme, base d'un système sanitaire construit sur l'entente de ses acteurs, pour une santé étatisée. La loi doit être retirée. Mme la Ministre, ces points de la loi sont non négociables. Nous, médecins de France, indépendamment de nos fonctions ou de nos secteurs d'activité, n'acceptons pas que la médecine soit aux ordres, pas plus que nous n'acceptons qu'au travers de votre loi, les organismes complémentaires prennent la main sur le système de soin et l'orientent selon des critères qui leur appartiendront. Nous, médecins de France, demandons le retrait d'une loi qui détruit les fondements mêmes de la médecine basée sur la liberté et l'indépendance des médecins, le respect du secret médical, l'égalité face aux soins, et la liberté de choix de son médecin comme de son secteur d'hospitalisation. Ces valeurs font la hauteur de notre système sanitaire, il est de notre devoir, de notre responsabilité de les protéger. Mme la Ministre il vous appartient d'écouter la médecine de France que votre fonction vous impose de représenter ou de faire le choix de l'affrontement. Il est encore temps.... Dr Jérôme Marty, président de l'UFML. »
    dim, 21/12/2014 - 06:01
  • « Quelle prétention aveugle et dangereuse !!! Vous n’êtes pas clair, c'est sur... »
    dim, 21/12/2014 - 02:15
  • « Houlala QUELLE prétention !!! Réfléchissez un peu et sortez de vos grand 1 puis 2 , et de vos leçons !!! Le pouvoir politique plait aux médecins et ce n'est pas le nombre de confrères qui endossent des responsabilités politiques qui vont me contredire ! C'est si fascinant le POUVOIR ... Alors ces grandes phases sont faciles, pédantes et ne veulent rien dire. Quand a ne rien comprendre au pouvoir du sorcier ! Ou vous situez vous, et qu'en savez vous ? Les médecines parallèles s’appellent d'abord médecine. Et vos idées catégoriques n’amènent pas à la réflexion... Notre savoir appris n'est pas grand chose, par rapport a la science dans sa totalité... D'autre part vous ne vous interrogez pas beaucoup sur la compréhension des faits et leurs perversions... C'est bien dommage et cela vous amène, me semble t'il, à applaudir un discours pseudo philosophique dangereux. A bon entendeur... »
    dim, 21/12/2014 - 02:12

La justice annule la révocation de l’ancien patron de chirurgie cardiaque du CH de Metz

  • « Profession: médecin ça fait peur. C'est bien ça la justice des hommes. Des experts défilent les uns après les autres. Certains (les premiers dans le cas du DR Roux ) tirent à boulets rouges puis d'autres experts , 3 ans plus tard , remettent tout en cause. La première question qui me vient : pourquoi ces premiers experts ne sont pas jugés à leur tour ( puisqu'ils engagent leur responsabilité, en tout cas celle d'envoyer un type qui apparemment a de la valeur, au tapis ). Non pas du tout , ils gravissent allègrement les marches vers la gloire. j'ai vraiment peur pour nous tous »
    dim, 21/12/2014 - 20:52

La carte de France des médecins en grève

  • « Mais nous travaillons 4 fois plus lentement et plus de charges . Non nous n'allons pas au ski ( d'ailleurs y a pas de neige !) les S2 en moyenne ont un BNC plus faible qu'en S1 . Allons, mon cher confrère, un peu moins de jalousie , un peu plus de confraternité ! »
    dim, 21/12/2014 - 17:14
  • « C'est aussi pour cela que je serai gréviste. Que proposez vous cher Confrère pour sortir de ce statut de sous médecin dans lequel on s'est laissé enfermer depuis 25 ans ??? Au moins le mourant aura poussé son dernier cri »
    dim, 21/12/2014 - 10:40

Fermeture des cabinets : la CSMF promet une mobilisation « historique »

  • « Promis. Une grève générale avec les cliniques en Janvier. Bonnes fêtes, Monseigneur Pharmacien »
    dim, 21/12/2014 - 12:17

Les apports de la nouvelle classification

  • « Une céphalée apparaissant au décours de la lecture de cette classification nécessite-t-elle une consultation dans un centre anti-douleur en urgence ? La rédaction type question d'Internat il y a 40 ans était immédiatement explicite et mémorisable ... et utilisable en pratique ... pour un médecin ... traitant (à l'époque c'eût été un pléonasme incongru). »
    dim, 21/12/2014 - 10:39
  • « Attention aux problèmes de convergence visuelle trop souvent négligés et que nous voyons en OPH après un parcours d'examens complémentaires lourds (IRM etc..) J collin oph »
    dim, 21/12/2014 - 10:29

« Qu'est-ce que c'est, pour vous, 4000 euros ? »

  • « Ceci est évident qu'il n'est pas content . Le relevé SNIR n'est pas opposable au fisc . Votre comptable , mon cher confrère a tort et le tort tue »
    dim, 21/12/2014 - 10:14
  • « Attention accrochez vous ! Fiscalité :6 milliards de taxes déjà programmées au delà de 2015 ! Et pourtant François Hollande a promis que le gouvernement ne proposerait aucune nouvelle mesure de hausse d'impôts pour 2015, 2016 ou 2017 ! Voilà ! Qu'est ce qu'on va se marrer ! »
    dim, 21/12/2014 - 01:49

Des seins pour Noël, la chirurgie plastique au pied du sapin

  • « S'il est peut-être possible (techniquement) de réutiliser une prothèse mammaire d'un patient à l'autre, sachez, mon cher confrère, que cela ne l'est pas pour un "dentier" encore nommé prothèse dentaire. Joyeux Noël. »
    dim, 21/12/2014 - 10:09
  • « SI ce n'est que des seins et pas des dentiers déjà servis 17 fois ! »
    dim, 21/12/2014 - 01:50

Quand la musique affermit le bistouri

  • « Il est évident que les vrais musiciens ne peuvent pas opérer en musique . Je n'opère plus depuis mon internat exerçant aujourd’hui que de la gynécologie médicale mais j ai remarqué qu il m'était même impossible de me concentrer sur une conversation au restaurant si le fond musical est trop sonore depuis que je pratique le violon ! Le cerveau du musicien réagit sans doute de façon différente. J'observe que la plupart des gens peuvent écouter des playlists en continu, ce qui me semble impossible pour des personnes qui sont exercées à solfier analyser les différents thèmes , repérer les phrases mélodiques comprendre le phrasé et analyser l'harmonie. »
    dim, 21/12/2014 - 08:53

Quels enjeux pour l’analgésie ?

  • « Archivage »
    dim, 21/12/2014 - 07:51
 
 
 
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.