Programmation fœtale - L’épigénétique, chaînon manquant de l’héritabilité ?

Programmation fœtaleL’épigénétique, chaînon manquant de l’héritabilité ?

16.11.2015
Des modifications épigénétiques mais aussi leurs anomalies, pourraient être en cause dans l’héritabilité des maladies métaboliques.

L’héritabilité du diabète de type 2 (DT2) est bien connue des cliniciens. Si la recherche de variants géniques potentiellement impliqués a suscité un intérêt certain, rapidement il s’est avéré que ces gènes avaient un impact faible et décroissant au fur et à mesure de leur découverte (plus de 80 actuellement), ne totalisant finalement que 10 à 15 % de l’héritabilité du DT2. L’environnement et les traditions familiales ne comptant que pour un tiers, il resterait donc 50 % de l’origine de l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter