Dans le domaine du harcèlement on est toujours dans le déni ou la minimisation au plus haut niveau. Quand un médecin du travail dénonce des faits avérés de souffrance au travail, ces faits avérés sont réfutés par les employeurs et il est condamné par l'Ordre.

Alors silence et mouche cousue....