Le mot est faible ; en tout cas c'est pour le moins une illustration éloquente de la « néo-déontologie » de goujat (le mot est faible), une des causes majeures de la dégradation des conditions d'exercice de la médecine hospitalière … et libérale ?