Un médecin, un tableau - Jamil Amhis, d’Alger au Grand marché d’art contemporain
Portrait

Un médecin, un tableauJamil Amhis, d’Alger au Grand marché d’art contemporain

08.08.2013

Suite de notre coup de projecteur sur des artistes médecins.

  • Tableau Jamil Amhis

Les lecteurs assidus du « Quotidien » connaissent déjà le Dr Jamil Amhis, actuel président de la Fédération des praticiens de santé (FPS), porte-voix depuis plus de quinze ans des médecins dits « à diplôme étrangers », chirurgien de son état et chef de service au Centre hospitalier intercommunal de Créteil.

Ils ne sont pas, en revanche, familiers de l’artiste Jamil Amhis, coloriste talentueux qui expose régulièrement dans les allées du Grand marché d’art contemporain de la Bastille (et en bien d’autres lieux).

Les bases du coup de brosse du Dr Amhis viennent d’Alger, où il a été formé dans son adolescence par la Société des Beaux Arts, sous la houlette du peintre orientaliste Camille Leroy. Frotté très tôt à la vie de Bohème des artistes en herbe, le jeune Jamil a droit à une reprise en main paternelle : il doit poser ses pinceaux, place aux études – et ce sera médecine.

Quelques années plus tard, à son arrivée en France, Jamil Amhis renoue avec la couleur. Dans un cours d’abord, mais il s’y ennuie vite, puis tout seul, se construisant un atelier dans son jardin où il peint tous les jours.

Cela fait quinze ans qu’il expose et vend ses toiles. Est-il peintre ou médecin ? Les deux !  « À aucun moment je n’ai pensé à arrêté d’exercer, j’aime trop mon boulot ! », s’exclame-t-il.  A priori, le Dr Amhis ne voit pas d’interactions entre ses deux vies. Il vient cependant d’être chargé de réfléchir pour son établissement au moyen de faire entrer l’art à l’hôpital. Et le projet l’enthousiasme.

L’ŒUVRE CHOISIE PAR « LE QUOTIDIEN » : HUILE ET COLLAGE SUR TOILE, SANS TITRE

Jamil Amhis utilise plusieurs techniques. La principale consiste à conjuguer peinture sur toile à l’aide de pigments naturels, collage avec des papiers népalais ou des vieux journaux, travail à l’acrylique ou à l’huile. Il peut aussi peindre sur cartons avec des encres de couleur ou des pâtes pigmentaires.
Une règle immuable : dans ses toiles, « il y a toujours de la vie, toujours des personnages ».

tableaujamil_0.jpg

 

Retrouvez toute l'actualité du peintre Jamil Amhis  sur son site Internet : jamil-amhis.com
  > K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter