Entretien - Dr Jacques Lucas : « Un tas d’ambiguïtés dans cette offre marchande »
Décryptage

EntretienDr Jacques Lucas : « Un tas d’ambiguïtés dans cette offre marchande »

07.01.2016

Le Dr Jacques Lucas, vice-président du CNOM, n’écarte pas le principe du deuxième avis grâce aux moyens du numérique. Mais le système doit répondre aux règles déontologiques.

  • Dr Jacques Lucas  : « Un tas d’ambiguïtés dans cette offre marchande » - 1
LE QUOTIDIEN : Avec le site deuxièmeavis.fr, est-on bien dans le champ de la télémédecine ?

Dr Jacques Lucas : Nous ne sommes pas réellement dans les dispositions du décret télémédecine car le concept de ce site ne repose pas sur de la téléexpertise où un médecin sollicite l’avis de l’un de ses confrères dans une situation compliquée. Ici c’est le patient lui-même qui va solliciter un médecin pour un second avis, via une plateforme, annoncée comme « la meilleure du monde ». Cela pose un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter