Nicolas Bonnemaison devant la Cour d’assises d’Angers - Le médecin se défend d’avoir jamais voulu tuer
Décryptage

Nicolas Bonnemaison devant la Cour d’assises d’AngersLe médecin se défend d’avoir jamais voulu tuer

15.10.2015

L’ex-urgentiste bayonnais Nicolas Bonnemaison, 54 ans, est jugé en appel à la Cour d’assises du Maine-et-Loire depuis du 12 au 24 octobre pour 7 cas d’empoisonnements sur des personnes en fin de vie, crimes pour lesquelles il encourt la réclusion à perpétuité. A-t-il eu l’intention de tuer ? C’est la question à laquelle le jury doit répondre, à propos d’un homme qui s’est présenté dans les premiers jours de son procès sous les traits d’un médecin empathique et très au fait des recommandations des sociétés savantes, en particulier sur le double effet.

  • Le médecin se défend d’avoir jamais voulu tuer - 1
  • Le médecin se défend d’avoir jamais voulu tuer - 2

Costume noir et petite mallette, visage concentré, Nicolas Bonnemaison porte jusque dans son allure l’identité du médecin. Un médecin dévoué à ses patients, investi dans un métier qui représente sa vie. Un « médecin de profession », comme il s’est présenté, passant sous silence la radiation de l’Ordre des médecins, qui le frappe depuis juillet 2014.

« Mes pensées vont vers mes patients et les familles qui vivent des choses difficiles », a-t-il déclaré en préambule de son procès. Et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 1

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 60

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter