L'Ordre des sages-femmes veut réduire le numerus clausus à partir de 2017
Brève

L'Ordre des sages-femmes veut réduire le numerus clausus à partir de 2017

Marie Foult
| 20.09.2016

Le Conseil national de l'Ordre des sages-femmes prend les devants face à l'évolution démographique de la profession et souhaite qu'une baisse progressive du numerus clausus, étalée sur 5 ans et modulée par région, intervienne dès la rentrée 2017.

Cette proposition fait suite à une étude publiée fin août, dans laquelle l'Ordre s'est penché sur la question du marché du travail des sages-femmes. « Cette baisse du numerus clausus permettra d'infléchir la croissance excessive des effectifs et de modérer l'amplification des disparités régionales », explique l'Ordre.

Selon ses chiffres, l'effectif des sages-femmes actives a augmenté de plus de 70 % en vingt ans, alors que le nombre de naissances a lui évolué d'environ 10 % sur la même période. « Ce rythme tendanciel de croissance des sages-femmes actives semble incompatible avec les perspectives de développement des besoins en sages-femmes, et ce malgré les nouvelles compétences acquises dernièrement (gynécologie de prévention, IVG…) », poursuit l'Ordre, qui fera part de cette proposition lors de la procédure de fixation du numerus clausus, en octobre.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
KLAUSS Médecin ou Interne 22.09.2016 à 18h08

c’est avec les vieux pots que l'on fait de bonnes soupes !

Répondre
 
xam Médecin ou Interne 21.09.2016 à 09h54

xam/med Enfin! Le bon sens.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... Commenter

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter