Un mois d'attente pour une IRM : la communauté de la radiologie en émoi
Brève

Un mois d'attente pour une IRM : la communauté de la radiologie en émoi

Marie Foult
| 12.07.2016

Après la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), c'est cette fois toute la communauté de la radiologie qui s'alarme de la situation française en termes de délais d'attente pour un rendez-vous IRM. 

Le conseil professionnel de la radiologie française (G4), composé de la Société française de radiologie (SFR), du Collège des enseignants de radiologie de France (CERF), du Syndicat des radiologues hospitaliers (SRH) et de la FNMR, se dit « consterné » par les résultats de l'enquête CEMKA-Eval. Elle montre que le délai moyen d'attente pour une IRM oncologique est de 30,6 jours, « ce qui est largement au-dessus du délai de 20 jours fixé par le plan Cancer 3 de 2014-2019 soutenu par le président de la République », déplore le G4.

Les composantes de la radiologie dénoncent le manque de moyens dans la prise en charge des patients en oncologie. La moyenne française est de 13,1 appareils pour un million d'habitants, contre une moyenne européenne de 20 appareils.

Enfin, le G4 s'inquiète de la disparité régionale déjà mise en évidence et qui pourrait s'aggraver « du fait du gel de nouvelles autorisations ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter