Pas de procédure d'alerte sur les dépenses maladie 2016
Brève

Pas de procédure d'alerte sur les dépenses maladie 2016

Cyrille Dupuis
| 27.05.2016

Le verdict est tombé ce vendredi : le comité indépendant chargé de surveiller les dépenses maladie estime que l’ONDAM [objectif national de dépenses d'assurance-maladie], voté en loi de financement de la Sécu pour 2016, « devrait pouvoir être respecté et qu’il n’y a donc pas lieu de mettre en œuvre la procédure d’alerte ». En clair, le gouvernement ne sera pas contraint de prendre des mesures urgentes de redressement financier, ce qui aurait été le cas en cas de dérapage. 

Dans son pré-avis rendu le 13 avril 2016, le comité avait toutefois prévenu que le respect de l’ONDAM 2016, fixé à 185,2 milliards d'euros, en progression de 1,75 % par rapport à la prévision d’exécution de l’ONDAM 2015, se présentait dans des conditions « plus difficiles que les années précédentes ». La raison : des aléas pesant sur les objectifs de maîtrise médicalisée en ville et sur les dépenses de médicaments notamment du fait du coût des nouveaux anticancéreux. 

« Si des dépassements sur les soins de ville et les établissements hospitaliers sont toujours possibles, ils devraient être d’ampleur suffisamment limitée pour pouvoir être compensés par une annulation partielle des crédits mis en réserve », estime aujourd'hui le comité d'alerte.

Cette instance juge néanmoins que le niveau des prix des nouveaux médicaments anticancéreux (en cours de négociation) aura un « impact fort » sur les dépenses hospitalières. De même, l’élargissement des indications des nouveaux traitements contre l’hépatite C appellera des « mesures de régulation pérennes afin que leur coût, aujourd’hui supérieur à 700 millions d'euros » n’obère pas le respect de l’ONDAM en 2016 comme en 2017.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter