Financement de la recherche : Les Nobels français se rebiffent dans « Le Monde »
Brève

Financement de la recherche : Les Nobels français se rebiffent dans « Le Monde »

23.05.2016

Sept récipiendaires français de Prix Nobel, et un gagnant de la médaille Fields, se sont émus dans une tribune publiée dans « Le Monde » d'un projet de décret visant à annuler 256 millions d’euros de crédits sur la mission « recherche et enseignement supérieur » (Mires).

Pour Françoise Barré-Sinoussi et Jules Hoffmann (tous deux prix Nobel de médecine), Claude Cohen-Tannoudji, Albert Fert et Serge Haroche (tous les trois prix Nobel de physique), Jean Jouzel (prix Nobel de la paix), Jean-Marie Lehn (Prix Nobel de chimie) et Cédric Villani (médaille Fields), ce « coup de massue » s'apparente à « un suicide scientifique et industriel ».

Les auteurs notent que les principaux organismes de recherche sont particulièrement touchés : « le CEA, le CNRS, l’INRA et INRIA, pour une annulation globale de 134 millions d’euros, notent-ils, la recherche scientifique française, dont le gouvernement ne cesse par ailleurs de louer la grande qualité et son apport à la R&D, est menacée de décrochage vis-à-vis de ses principaux concurrents dans l’espace mondialisé et hautement compétitif de la recherche scientifique. »

La nouvelle de ce projet de décret tombe alors que « le gouvernement américain vient de décider de doubler son effort dans le domaine des recherches sur l’énergie » et que « nous avons appris le même jour que les dépenses de recherche et développement (R&D) de l’État fédéral allemand ont augmenté de 75 % en dix ans », poursuivent les chercheurs, pour qui « ce que l’on détruit brutalement, d’un simple trait de plume budgétaire, ne se reconstruit pas en un jour. Les organismes nationaux de recherche vont devoir arrêter des opérations en cours et notamment limiter les embauches de chercheurs et de personnels techniques. Ce coup d’arrêt laissera des traces, et pour de longues années [...] Nous sommes encore loin des 3 % du PIB fixés comme objectif pour les dépenses de R&D par la stratégie Europe 2020, et nous n’y parviendrons pas en fragilisant à ce point les principaux organismes de recherche. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
JEAN ALAIN C Médecin ou Interne 24.05.2016 à 10h25

Les gens qui ont été placés à la tête de la France sont pour la plupart des trous du c..., juste capables de répéter les gammes qu'ils ont appris à monter et descendre comme des débiles à l'ENA.

Répondre
 
Marie/médecin Médecin ou Interne 23.05.2016 à 21h21

« Dirigés par des bons à rien que je vous dis. Après la ramasse voilà la débine! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 7

L'espérance de vie en recul en 2015 aux États-Unis, selon les CDC

Longévité

L'espérance de vie des Américains a reculé en 2015, une première depuis 1993 selon un rapport des autorités sanitaires américaines. Un... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter