Diesel : Anne Hidalgo en guerre contre le « permis de polluer » de l'UE
Brève

Diesel : Anne Hidalgo en guerre contre le « permis de polluer » de l'UE

Betty Mamane
| 12.05.2016

Anne Hidalgo a annoncé mercredi 11 mai le lancement d'un recours en annulation et d'un recours en responsabilité devant la justice européenne pour contester la décision de la Commission européenne, confirmée fin avril, d'augmenter les seuils autorisés d'émissions diesel.

La maire PS de Paris invite 19 autres maires de grandes villes d'Europe à s'associer contre cette augmentation de 110 % des seuils autorisés d’émissions d’oxydes d’azote (NOx, surtout émis par le diesel) qui s'apparente selon elle à un « permis de polluer » européen. En mars dernier, 20 villes dont Paris, Madrid, Athènes, Milan, Stockholm, Vienne ou Amsterdam, avaient déjà signé une pétition en ce sens, depuis appuyée par près de 128 000 personnes.

De son côté, l'association 40 millions d'automobilistes (40MA) envisage une action collective contre la Mairie de Paris afin d'obtenir en justice une compensation pour la perte de valeur des voitures interdites de circulation à terme dans la ville.

À partir du 1er juillet, en effet, les voitures essence ou diesel mises en service avant le 1er janvier 1997, considérées comme trop polluantes, ne seront plus autorisées à circuler intra-muros entre 8 heures et 20 heures en semaine. La ville interdira ensuite progressivement des véhicules plus récents. En 2020, les voitures immatriculées avant le 1er janvier 2011 seront soumises aux mêmes restrictions.

Anne Hidalgo est candidate à la présidence du C40 (Cities Climate Leadership Group), un réseau de villes qui fédère 83 des plus grandes villes du monde pour lutter contre le dérèglement climatique.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
JEAN B Médecin ou Interne 13.05.2016 à 09h35

128 000 personnes sur combien de centaines de millions ? Haro sur le diesel, qui économise combien d'énergie fossile ? Et pendant ce temps, en fabriquant là une polémique, on détourne l'attention, on Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 1

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... Commenter

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter