Même en état d'urgence, le tabac reste interdit dans les lycées
Brève

Même en état d'urgence, le tabac reste interdit dans les lycées

25.04.2016

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a suspendu en référé, jeudi 21 avril, la décision du proviseur du lycée Paul-Lapie de Courbevoie (Hauts-de-Seine) d'autoriser les lycéens à fumer dans la cour en raison de l'état d'urgence et de la menace d'attentat.

Dans son ordonnance, le tribunal demande au proviseur « d'assurer le respect des dispositions du code de la santé publique interdisant de fumer dans les établissements scolaires ».

Après les attentats du 13 novembre, les ministères de l'Éducation et de l'Intérieur avaient accordé, via des circulaires, une tolérance provisoire au nom de la sécurité des élèves afin d'éviter les attroupements de lycéens à l'extérieur des établissements.

Deux associations, Droit des non-fumeurs et le Comité national contre le tabagisme (CNCT), avaient alors porté l'affaire sur le terrain juridique, espérant faire jurisprudence et mettre fin à cette exception « illégale ». « C'est la confirmation de l'illégalité de toutes les zones fumeurs dans les lycées, y compris dans les espaces non clos », a réagi Stephen Lequet, chargé des relations institutionnelles au sein de Droit des non-fumeurs. L'association estime que « 1 lycée sur 2 » est concerné par la création de ces zones fumeurs.

Dans un communiqué les deux associations se réjouissent « La question est ainsi tranchée en droit », soulignant qu'elle l'était aussi politiquement. En effet, sans attendre la décision de la justice, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, avait éclairci la position du gouvernement la semaine dernière en affirmant : « Fumer est interdit au sein des établissements scolaires. Donc, ça n'est pas parce que nous cherchons à éviter les attroupements, notamment aux abords des lycées, qu'il faut permettre aux élèves de fumer à l'intérieur des lycées. »

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, qui s'est prononcé dans le cadre d'une procédure d'urgence, doit encore trancher sur le fond.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 25.04.2016 à 20h55

« Excellente occasion de se sevrer pour ces gosses qui, malgré les attentats, n'ont pas l'air d'avoir compris la valeur et la fragilité de la vie. A quoi ça rime de fumer, à cet âge en plus ? Faire le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter