Contraception : la méthode Essure sous la surveillance de la FDA
Brève

Contraception : la méthode Essure sous la surveillance de la FDA

Damien Coulomb
| 01.03.2016

L'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a annoncé vouloir prendre des mesures pour mieux apprécier les risques de complication liés à la méthode de contraception Essure. Celle-ci consistant à occlure la région proximale des trompes de Fallope en y implantant par voie vaginale un dispositif en fibres de polyéthylène térephtalate, d’un alliage de nickel, de titane et d’acier inoxydable. L’implant est placé dans la partie proximale de chaque trompe sous contrôle hystéroscopique. Une fois en place, les fibres de l’implant induisent une réaction tissulaire d’occlusion des trompes.

La FDA s'apprête à lancer un essai clinique visant à identifier les femmes les plus à risque de complication. L'agence souhaite en outre imposer l'inscription de message d'avertissement sur les boîtes des dispositifs et inciter les médecins à informer les patients des risques de complication. « L'Essure est une option valable pour la majorité des femmes à la recherche d'une méthode de contraception définitive, affirme l'agence, mais certaines femmes peuvent souffrir de complications comme des douleurs, des perforations de l'utérus ou des trompes de Fallope suite à un déplacement des implants. »

En France aussi, la méthode Essure est sous l'œil de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et de la Direction générale de la santé (DGS) qui prévoient le renforcement de l'encadrement des pratiques autour de l'Essure.

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter