Substances chimiques préoccupantes : Ségolène Royal demande l'interdiction de la MIT | Le Quotidien du Médecin
Brève

Substances chimiques préoccupantes : Ségolène Royal demande l'interdiction de la MIT

Coline Garré
| 19.02.2016

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal soutient l'interdiction prochaine de la méthylisothiazolinone (MIT) pour les produits cosmétiques non rincés, destinés à rester sur la peau, comme les lingettes pour bébé. La ministre demande à l'Union européenne d'imposer une forte diminution de la dose autorisée pour les autres produits cosmétiques.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) propose une sévérisation des limites de concentration spécifiques pour la sensibilisation cutanée, de 600 ppm à 15 ppm. Dès 2012, la Société française de dermatologie établissait un lien entre la MIT, utilisée en remplacement des parabens, et des irritations et eczémas. 

Ségolène Royal demande en outre à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) d’accélérer le processus d’harmonisation de la classification pour la MIT, dont certains usages ne sont pas soumis au règlement cosmétique. Elle doit aussi solliciter auprès du commissaire européen à la santé, qu'elle rencontre le 3 mars, une révision rapide des exigences européennes dans le cadre de ce règlement.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La CSMF et le SML décident de ne pas signer la nouvelle convention

Ortiz et Henry

La nouvelle convention médicale sera adoptée officiellement ce jeudi soir, mais sans la CSMF ni le SML.  Au terme de son assemblée... 4

Nouveaux tarifs, calendrier : ce qu'il faut retenir de la convention 2016/2021

Nouveaux tarifs, calendrier : ce qu'il faut retenir de la convention 2016/2021-1

La nouvelle convention a été officiellement adoptée et paraphée ce jeudi 25 août par trois syndicats – MG France, Le BLOC et la FMF. La... Commenter

Dépakine : l'ANSM confirme « un suivi renforcé » et refuse la comparaison avec le scandale du Médiator

depakine

« Enfin on est vus, enfin on est entendus. Cela fait 5 ans qu'on criait un peu dans le désert », a réagi Marine Martin, présidente de l'Asso... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter