Brevet pour un antipaludique : l'IRD propose à la Guyane un partage des avantages
Brève

Brevet pour un antipaludique : l'IRD propose à la Guyane un partage des avantages

09.02.2016

L'Institut de recherche pour le développement (IRD), accusé d'avoir utilisé des savoirs traditionnels pour isoler une molécule antipaludique faisant l'objet d'une demande de brevet, va proposer à la Guyane un protocole pour le partage des avantages issus de ce brevet. L'IRD propose aux autorités guyanaises « un partage égalitaire des résultats de la recherche et de toute retombée économique et financière découlant de l'exploitation de ce brevet », selon un communiqué publié au lendemain d'une réunion entre le secrétaire d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, et le PDG de l'IRD, Jean-Paul Moatti.

L'association France Libertés et la collectivité territoriale de Guyane se sont élevées contre le brevetage d'une molécule antipaludique, la simalikalactone E. « Ce brevet accorderait à l'institut un monopole d'exploitation commerciale de 20 ans, sans reconnaître les communautés guyanaises ayant participé au projet de recherche », estimait l'ONG.

L'accord survient au moment où le projet de loi sur la biodiversité doit revenir à l'Assemblée nationale après un vote au Sénat. Le projet prévoit de lutter contre la « biopiraterie » en encadrant l'utilisation des savoirs traditionnels par les chercheurs et les entreprises, notamment pharmaceutiques.

Dr L. A. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 16

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter