L’ANPAA s’inquiète d’un possible accès élargi aux « jeux vidéo » en ligne
Brève

L’ANPAA s’inquiète d’un possible accès élargi aux « jeux vidéo » en ligne

08.01.2016

« Après le vote en décembre dernier de la loi de modernisation du système de santé qui a sacrifié sur l’autel de l’économie la loi Evin dans son volet traitant de la publicité en faveur des boissons alcooliques, c’est aujourd’hui le projet de loi "Pour une République numérique" qui constitue une nouvelle menace pour la santé publique », s’inquiète aujourd’hui l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addiction).

En cause : le projet de loi, présenté au Parlement à partir du 12 janvier, qui prévoit dans son article 42 le développement des compétitions de jeux vidéo avec argent en les exemptant des dispositions restrictives applicables aux autres jeux d’argent, comme le poker, les jeux de casino ou les loteries. Cette décision conduirait à ce que ces jeux et compétitions deviennent largement accessibles sans qu’aucun dispositif d’encadrement ou de régulation ne puisse prévenir les pratiques excessives et leurs conséquences (perte de contrôle, dépenses non maîtrisées, surendettement…).

L’ANPAA rappelle que selon les études relatives l’addiction aux jeux d’argent et de hasard, la prévalence en population générale de joueurs à risque « modéré » est de 2,2 % et celle des joueurs « excessifs », de 0,5 % soit plus d’un million de Français, dont 200 000 joueurs excessifs. La régulation des jeux et la prévention de l’addiction sont donc des impératifs majeurs de santé publique.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 11.01.2016 à 11h59

On devrait peut-être aussi interdire le foot, la course à pied, les échecs, le bricolage, les barbecues, etc. Ils peuvent tous être pratiqués à l'excès, faire intervenir de l'argent, voire entraîner Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 13

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

À 87 ans, une généraliste charentaise voit toujours dix patients par jour

mamy

Michel (62 ans) prendra sa retraite avant sa mère Micheline. « J'entends souvent la blague », s'amuse le Dr Micheline Foucry, médecin de... 22

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter