Les kinés hospitaliers réclament des revalorisations
Brève

Les kinés hospitaliers réclament des revalorisations

26.11.2015
  • Les kinés hospitaliers réclament des revalorisations-1

Les masseurs-kinésithérapeutes exerçant en milieu hospitalier demandent l’ouverture « rapide » de négociations pour une revalorisation des salaires et dénoncent la vacance de « nombreux postes » dans les établissements de soins.

La profession déplore l’absence de revalorisation depuis plusieurs années. Or, les prochaines négociations tarifaires « ne sont pas prévues avant 2017 ». « En début de carrière, les kinés sont rémunérés en moyenne 1,05 fois le SMIC (soit 1 400 à 1 500 euros net par mois) », soulignent les syndicats (CFDT, CFTC, CGT, FO, Sud, Unsa...), la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes (FFMKR) et le conseil de l’Ordre de la profession.

Ce niveau de salaire entraîne « un manque dramatique » de kinés dans les établissements de santé, qui recourent parfois à d’autres professions pour pourvoir les postes vacants. Outre l’ouverture du chantier tarifaire, les représentants de la profession demandent également la réalisation d’une enquête pour évaluer les besoins en kinésithérapie dans les établissements et une réflexion sur leurs missions en milieu hospitalier.

Entre 10 000 à 15 000 kinés sont salariés, alors que la grande majorité (70 000) exercent en libéral.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Pierre T Kinésithérapeute 16.12.2015 à 00h43

Merci pour cet article. C’est d’autant plus regrettable que la durée des études passe à 4 ans à partie de cette année, après avoir validé la première année de médecine ou passé un concours similaire Lire la suite

Répondre
 
Claudine Médecin ou Interne 26.11.2015 à 21h58

«  C'est un salaire indécent pour le niveau d'études et les responsabilités . L'absence de kiné dans les services est vécue comme la norme désormais . Comme pour les médecins, les hôpitaux bouchent Lire la suite

Répondre
 
REMY P Médecin ou Interne 27.11.2015 à 13h04

Il paraît qu'il y a trop de fonctionnaires et que l’hôpital coûte trop cher...
Apparemment ce n'est pas à cause du coût de ces professionnels de qualité !

Répondre
 
François T Paramédicaux 26.11.2015 à 21h11

« Il est certain que c'est anormalement insuffisant vu la charge de travail et de responsabilités, une piste serait de permettre une consultation libérale dans l'établissement en complément et cumuler Lire la suite

Répondre
 
correctif Kinésithérapeute 26.11.2015 à 19h32

«  Correction : ça fait 1350€ net par mois  »

Répondre
 
REMY P Médecin ou Interne 27.11.2015 à 13h06

C'est le début de la fortune ! Le salaire médian en France est à + de 1600 euros , cherchez l'erreur.

Répondre
 
Claire B Kinésithérapeute 26.11.2015 à 23h36

« et je ne vous raconte pas au moment de la retraite;;;;;!!!! pas de quoi se financer une maison de retraite pour avoir travaillé toute sa vie professionnelle au service des hopitaux!!!  »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter