MERS-COV : la situation reste grave mais toujours pas d’état d’urgence
Brève

MERS-COV : la situation reste grave mais toujours pas d’état d’urgence

18.06.2014

À l’issue de la 6e réunion d’urgence sur le coronavirus MERS, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi que la situation restait « grave » mais qu’il n’y avait pas lieu de déclarer un « état d’urgence ». « La situation reste grave. Cependant, la récente recrudescence du nombre de cas qui a débuté en avril a maintenant considérablement diminué », a déclaré le Dr Keiji Fukuda, directeur général adjoint de l’organisation.

Le Comité d’urgence de l’OMS a également relevé l’absence « de preuve de transmission interhumaine durable dans les communautés » et a souligné les « efforts importants déployés pour renforcer les mesures de prévention et de contrôle au Moyen-Orient et en particulier dans les pays affectés ». « Ces efforts semblent avoir payé. Nous pensons que c’est une des raisons principales pour expliquer pourquoi le nombre de cas a diminué », a-t-il affirmé.

Le Comité a conclu « à l’unanimité que les conditions d’une d’urgence de santé publique de portée globale ne sont pas remplies ». Toutefois, la vigilance doit rester de mise, en particulier compte tenu de l’augmentation des voyages prévus vers La Mecque pour la omra (petit pèlerinage), le Ramadan et le Hajj (grand pèlerinage) en Arabie saoudite. Une nouvelle session du Comité aura lieu en septembre, peu avant le rassemblement du hajj en octobre.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
25.06.2014 à 18h19

« "Mais il n'y a pas que l'Orient d'infecté, c'est mondial"! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter