Diesel : Ségolène Royal réticente à un alourdissement de la fiscalité
Brève

Diesel : Ségolène Royal réticente à un alourdissement de la fiscalité

14.05.2014

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a estimé que la transition énergétique ne devait pas passer par un alourdissement de la fiscalité du diesel, mais par une accélération de l’éco-mobilité, en écho au rapport de Denis Baupin, député écologiste (EELV) et Fabienne Keller, sénatrice (UMP), sur « les nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir des véhicules écologiques ».

« Tout l’effort du gouvernement se dirige actuellement vers l’allègement de la charge fiscale. On ne peut pas charger encore des citoyens qui n’ont pas les moyens de changer leur voiture » a-t-elle déclaré.

« Il faut sauter une étape et accélérer cette transition énergétique en trouvant un moyen pour que les Français qui souhaitent changer leur voiture Diesel polluante puissent directement faire l’achat d’un véhicule électrique », a-t-elle poursuivi.

Un projet de loi sur le sujet devrait être débattu à partir de septembre au Parlement. Parmi les pistes envisagées : développer la stratégie bas carbone et l’expérimentation de véhicules innovants, favoriser le co-voiturage, augmenter les bio-carburants.

Une proposition EELV a été déposée le 5 mai, visant à instituer une taxe additionnelle de 500 euros (revalorisée de 10 % au 1er janvier de chaque année) sur les certificats d’immatriculation des véhicules neufs à moteur Diesel.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
20.05.2014 à 12h37

« Ces EELV commencent sérieusement à m'ennuyer, pour être poli. Aprés les socialistes et les augmentation d'impôts, sur lesquelles ils font marche arrière selon leur bonne habitude d'un pas en avant s Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter