Open data : la Mutualité demande une évolution de l’Institut des données de santé
Brève

Open data : la Mutualité demande une évolution de l’Institut des données de santé

28.10.2013

Après la remise du rapport de Pierre-Louis Bras à Marisol Touraine, la Mutualité française rappelle son engagement de longue date (2003) en faveur de l’ouverture des données de santé, notamment celles du Système d’information interrégimes de l’assurance-maladie (SNIIRAM). « Dans l’intérêt des patients et de la collectivité dans son ensemble, la Mutualité considère que le partage et l’exploitation de ces données sont essentiels pour disposer d’outils capables de mieux prévenir les crises sanitaires, d’améliorer la qualité des soins et de réguler les dépenses » affirme-t-elle.

En revanche, l’organisme prend ses distances avec la proposition de Pierre-Louis Bras d’une gouvernance par le ministère de la Santé, s’appuyant sur un haut conseil des données de santé et la remise en cause parallèle du rôle de l’Institut des données de santé (IDS). « Plutôt que la création d’une nouvelle instance de gouvernance dont les contours restent à définir, la Mutualité française préconise une évolution de l’IDS préservant son indépendance et son ouverture à toutes les parties prenantes aux côtés des pouvoirs publics. »

La Mutualité française réaffirme enfin son souhait de participer au futur débat national sur les données de santé.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 57

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter