Open data : la Mutualité demande une évolution de l’Institut des données de santé
Brève

Open data : la Mutualité demande une évolution de l’Institut des données de santé

28.10.2013

Après la remise du rapport de Pierre-Louis Bras à Marisol Touraine, la Mutualité française rappelle son engagement de longue date (2003) en faveur de l’ouverture des données de santé, notamment celles du Système d’information interrégimes de l’assurance-maladie (SNIIRAM). « Dans l’intérêt des patients et de la collectivité dans son ensemble, la Mutualité considère que le partage et l’exploitation de ces données sont essentiels pour disposer d’outils capables de mieux prévenir les crises sanitaires, d’améliorer la qualité des soins et de réguler les dépenses » affirme-t-elle.

En revanche, l’organisme prend ses distances avec la proposition de Pierre-Louis Bras d’une gouvernance par le ministère de la Santé, s’appuyant sur un haut conseil des données de santé et la remise en cause parallèle du rôle de l’Institut des données de santé (IDS). « Plutôt que la création d’une nouvelle instance de gouvernance dont les contours restent à définir, la Mutualité française préconise une évolution de l’IDS préservant son indépendance et son ouverture à toutes les parties prenantes aux côtés des pouvoirs publics. »

La Mutualité française réaffirme enfin son souhait de participer au futur débat national sur les données de santé.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter