L’AMM du tétrazépam suspendue dès le 8 juillet
Brève

L’AMM du tétrazépam suspendue dès le 8 juillet

03.07.2013

Les autorités européennes ont décidé la suspension, dans tous les États membres, des autorisations de mise sur le marché (AMM) des médicaments à base de tétrazépam, un principe actif indiqué dans le traitement des contractures douloureuses. En France, cette suspension prendra effet à compter du 8 juillet.

« Des risques de réactions cutanées rares, mais très graves et parfois mortelles, sont à l’origine de cette décision de suspension », précise l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Le rapport bénéfice risque du tétrazépam est désormais considéré comme défavorable.

L’agence recommande aux prescripteurs de ne plus instaurer ni renouveler de traitement par tétrazépam, la problématique du sevrage ne devant se poser qu’exceptionnellement pour cette benzodiazépine. Elle les invite aussi à réexaminer le traitement de leurs patients afin d’envisager une alternative thérapeutique appropriée.

Les laboratoires concernés par cette mesure vont adresser dans les prochains jours un courrier aux professionnels de santé, « comportant des informations importantes quant à cette suspension », conclut l’Agence.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
04.07.2013 à 11h42

« Retirons l'AMM des technocrates. »

Répondre
 
04.07.2013 à 00h34

« C'est qui, c'est quoi les autorités européennes ??
Paf, en 5 jours on jette une molécule aux orties.
Le traitement unique, polyvalent, inoffensif qui va bientôt être le seul autorisé sera la contem Lire la suite

Répondre
 
03.07.2013 à 21h36

« Je propose qu'on retire l'AMM des antibiotiques, en particulier, les pénicillines, les céphalosporine, responsables rarement d'oedèmes de Quincke; les aminosides, grand pourvoyeurs d'insuffisances r Lire la suite

Répondre
 
06.07.2013 à 22h48

« Vous avez oublié, cher confrère, de mettre à votre liste à la Prevert toujours bien sympathique: les neuroleptiques car dyskinésie tardive possible, les antidépresseurs car allongement de l'espace Q Lire la suite

Répondre
 
03.07.2013 à 21h00

« Encore un coup du mammouth administratif. Il faut qu'ils justifient leur salaire. Vous en avez vu beaucoup des réactions graves avec le tétrazepam ? Ou avec le di antalvic ? Peanuts. Mais, dans leur Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 4

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 3

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter