Un pas vers un vaccin contre le CMV
Brève

Un pas vers un vaccin contre le CMV

21.03.2013

Les infections par le cytomégalovirus passent le plus souvent inaperçues. En revanche, le caractère pathogène du CMV s’exprime chez les patients immunodéficients et chez la femme enceinte. C’est l’infection fœtale congénitale la plus fréquente dans les pays industrialisés : entre 0,3 et 2,4 % des femmes enceintes, le fœtus est infecté dans 10 % des cas (environ 200 naissances par an en France). Elle peut occasionner des handicaps permanents tels qu’une perte d’audition ou une atteinte cérébrale. La surdité peut se développer au bout de quelques années. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français considère qu’en l’état actuel des connaissances, un dépistage systématique du CMV au cours de la grossesse n’est pas justifié. La sérologie est d’interprétation délicate et il n’y a pas de traitement à proposer. Un vaccin est cependant activement recherché.

Chris Benedict et coll. (Cardiff, Pays de Galles) annoncent une avancée dans ce domaine, après avoir identifié un mécanisme par lequel le CMV échappe à la détection immunitaire. Ils montrent qu’une protéine du CMV, nommée UL141, bloque les capacités de deux voies immunitaires (TRAIL 1 et 2) à tuer les cellules infectées. La protéine UL141 apparaît comme une pièce maîtresse du pouvoir pathogène du virus. À partir de cette base, on peut travailler à chercher un vaccin qui élimine les cellules infectées, concluent les observateurs.

Cell, Host & Microbe, 13 mars 2013.

Dr BÉ. V.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter