La NFL et General Electric au chevet des joueurs de football américain
Brève

La NFL et General Electric au chevet des joueurs de football américain

12.03.2013

À la veille de la finale du Superbowl, l’université de Harvard annonçait le lancement d’une étude sur la santé des joueurs de football américain grâce à une enveloppe de 100 millions de dollars (77 millions d’euros) allouée par le syndicat des joueurs (NFLPA).

Cette fois, c’est la Ligue de football américain (NFL) elle-même qui, associée au conglomérat industriel General Electric (GE), annonce la mise en place d’un programme de diagnostic et de traitement des blessures et dommages au cerveau liés à la pratique de la discipline, de plus en plus décriée. Le président américain Barack Obama avait estimé que les règles de ce sport devraient changer pour réduire la violence des chocs entre joueurs.

Le montant du programme de recherche, qui devrait durer quatre ans, est de 60 millions de dollars (46 millions d’euros). « Notre connaissance du cerveau est bien inférieure à celle de presque tous les autres organes », a rappelé Jeff Immelt, le patron de GE, spécialisé notamment dans l’imagerie médicale. « Avec ce programme, nous allons faire avancer la recherche et l’appliquer aux blessures liées au sport, mais aussi aux blessures de ce type chez les militaires ou encore les victimes de maladies neurodégénératives », a-t-il précisé.

La question de l’impact du football américain sur la santé des joueurs et notamment des commotions cérébrales à répétition inquiète les responsables de la NFL. Des études récentes ont démontré que les joueurs à la retraite développaient souvent de sérieux problèmes, allant jusqu’à des tendances dépressives et mêmes suicidaires. Le suicide en mai 2012 à 43 ans de Junior Seau, un défenseur extrêmement populaire pendant ses vingt saisons en NFL, a retenu l’attention du grand public. Une équipe médicale, après avoir disséqué son cerveau donné par la famille, a constaté qu’il souffrait d’une encéphalopathie traumatique chronique.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 50

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter