Quand Manuel Valls plonge le leader français des éthylotests dans la tourmente
Brève

Quand Manuel Valls plonge le leader français des éthylotests dans la tourmente

21.02.2013

Installée à Gignac (Hérault), la société Contralco, leader mondial de l’éthylotest à usage unique en appelle au Premier ministre pour sauver ses emplois. Après l’annonce du ministre de l’Intérieur Manuel Valls de repousser sine die l’obligation pour les automobilistes de disposer d’un éthylotest jetable dans leur véhicule, la direction de Contralco a annoncé fin janvier une baisse drastique de ses effectifs de 310 à 84 personnes, après avoir déjà subi une vague d’annulation de commandes de plus de 4 millions d’unités.

« Comme Monsieur Valls ne veut pas entendre, nous en appelons à son patron », Jean-Marc Ayrault pour rendre ses arbitrages à l’issue de la prochaine réunion du Comité interministériel de la sécurité routière qui doit se tenir en juin. La société Contralco a programmé ce jeudi une table ronde avec des élus héraultais - députés, sénateurs, présidents de collectivités territoriales - avant d’adresser une lettre commune au Premier ministre.

 D. B.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
25.02.2013 à 12h32

« Ils ont déjà assez gagné avec ce racket. Ils pouvaient se douter que ce genre de rente ne durerait pas éternellement... Ils n'ont qu'à faire comme toute entreprise qui se respecte : prospection, com Lire la suite

Répondre
 
22.02.2013 à 19h06

« Fin d'un enrichissement personnel, vu le monopole exclusif de cette société... qu'il utilise les bénéfices obtenus abusivement pour reclasser ses employés ! »

Répondre
 
21.02.2013 à 23h52

« Ne pas oublier que c'est un poulain de M. Sarkozy qui a raflé la mise, après avoir exercé du lobbying. »

Répondre
 
21.02.2013 à 20h36

« 1/ l'éthylotest dans une bagnole ne changera RIEN au comportement du conducteur
2/ Contralco avait, je pense, un quasi monopole, qui garantissait à son entreprise des millions d'euros de bénéficices Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter