Les kinésithérapeutes satisfaits de leur réforme des études
Brève

Les kinésithérapeutes satisfaits de leur réforme des études

25.01.2013

La Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) salue « la finalité très positive » de la réforme des études de kinésithérapie, « clé de voûte » de la profession. Désormais, le master 1 est considéré comme le « niveau de sortie [d’études] pour l’ensemble des masseurs kinésithérapeutes », ont confirmé les tutelles (ministères de la Santé et de l’enseignement supérieur) dans un courrier adressé à la Fédération. Le diplôme de master 2 s’adresse aux étudiants « qui souhaitent faire une pratique avancée ».

Seule la généralisation de la première année commune aux études de santé (PACES), voie qu’empruntent 85 % des étudiants en kinésithérapie, n’a pour l’instant pas trouvé d’accord.

Ce nouveau schéma s’appliquera à la rentrée 2013.

« Dans ce nouveau contexte de développement des soins, il s’agit d’une réforme d’envergure, qui répond aux évolutions des besoins de santé, ainsi qu’aux attentes de longue date de ces professionnels de santé », a indiqué pour sa part la ministre de la Santé Marisol Touraine.

 A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
26.01.2013 à 12h26

« Je ne comprends vraiment pas la logique de maintien de la possibilité pour les masseurs-kinés de passer par la PACES.
La PACES correspond aux concours des 4 professions médicales humaines: médecine, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter