Touraine et Delaunay lancent une mission sur la prise en charge médicamenteuse en EHPAD
Brève

Touraine et Delaunay lancent une mission sur la prise en charge médicamenteuse en EHPAD

23.11.2012

En préparation d’un plan d’actions visant à optimiser dès 2013 la prise en charge médicamenteuse dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et la ministre déléguée en charge des personnes âgées et de l’autonomie, Michèle Delaunay, ont missionné vendredi Philippe Verger, directeur adjoint du centre hospitalier et universitaire de Limoges. Il aura notamment à assurer le suivi de la sortie des expérimentations relatives aux dépenses de médicaments et à leur prise en charge financière dans les EHPAD qui ne disposent pas de pharmacie à usage intérieur. Initiées en décembre 2009, ces expérimentations doivent s’achever à la mi-2013. Philippe Verger devra par ailleurs « assurer un travail de capitalisation permettant de recenser, valoriser et faire partager les outils et bonnes pratiques mises en œuvre sur le terrain en matière d’amélioration de la prise en charge médicamenteuse », indique sa lettre de mission. Son rapport attendu le 1er septembre 2013 « au plus tard » inclura « des propositions stratégiques et opérationnelles en faveur d’une politique globale et claire en matière de prise en charge médicamenteuse chez le sujet âgé en EHPAD ».

Différentes études nationales ou diagnostics locaux ont souligné l’inadaptation des prises de médicaments chez les âgés. Selon une étude conduite en Limousin, la prise en charge médicamenteuse des résidents en EHPAD est considérée comme inadaptée dans au moins 60 % des cas. Sur un autre échantillon étudié au niveau national, les âgés en EHPAD ont une consommation globale moyenne d’environ 8 médicaments par jour – dans 20 % des cas, cette consommation s’élève même à 10 médicaments par jour. Cette situation « peut avoir des conséquences néfastes sur la santé des résidents, aggravant le risque de chute, de dénutrition ou encore les troubles de comportement », soulignent les autorités.

D. B.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
23.11.2012 à 21h56

« Et oui, ils sont vieux, ils sont encore plus vieux, encore plus vivaces, et grâce à qui ? à quoi ? Peut-être un peu leurs médecins et leurs médocs ? ......vous connaissez la notion de "perte de chan Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 16

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter