L’AMA travaille à un code mondial antidopage plus sévère
Brève

L’AMA travaille à un code mondial antidopage plus sévère

19.11.2012

Actuellement en révision, le code mondial antidopage devrait comporter des sanctions plus sévères à l’encontre des sportifs tricheurs. D’après une deuxième version provisoire de ce nouveau code présentée ce week-end à Montréal au Conseil de fondation de l’Agence mondiale antidopage (AMA), la durée de suspension passera de deux à quatre ans pour des infractions reliées aux stéroïdes anabolisants, à l’hormone de croissance, aux agents masquants, au trafic de substances ou au dopage sanguin.

À ce jour, une sanction de quatre années de suspension ne peut s’appliquer qu’aux athlètes convaincus de dopage avec « circonstances aggravantes ». Ce nouveau code mondial qui doit être approuvé un an avant son entrée en vigueur le 1er janvier 2015, pourrait également permettre à l’AMA de mener elle-même davantage de contrôles antidopage, avec de nouveaux pouvoirs d’investigation. Encore faudra-t-il trouver les moyens nécessaires pour soutenir de nouvelles missions. Pour la deuxième année consécutive, le Conseil de fondation a en effet confirmé un gel budgétaire de l’AMA au titre de l’année 2013, avec un financement limité à environ 28 millions de dollars. « Ce budget à 0 % d’augmentation n’aide aucunement la lutte contre le dopage dans le sport », a réagi le président de l’AMA, John Fahey.

 D. B
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter