Les patients pas convaincus que les dépassements soient sous contrôle
Brève

Les patients pas convaincus que les dépassements soient sous contrôle

26.10.2012

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la FNATH (accidentés de la vie) et l’UNAF (famille) sont persuadés que l’avenant n°8 de la convention médicale ne permettra pas d’encadrer efficacement les dépassements d’honoraires.

Selon un sondage Viavoice mené auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, plus des deux tiers des Français jugent « abusif » tout dépassement supérieur à 50 % du tarif de la Sécurité sociale. Un seuil bien moins élevé que le « repère » de 150 %, retenu dans l’accord parmi de nombreux autres critères pour caractériser un dépassement excessif. 86 % d’entre eux désirent que les médecins pratiquant des dépassements abusifs soient rapidement poursuivis. Le CISS trouve à cet effet le dispositif de repérage des excès « complexe à cerner ».

Plus de 65 % des personnes sondées estiment que le maintien d’un secteur 2 ne permettra pas une lutte efficace contre les dépassements d’honoraires. Enfin, plus de 6 Français sur 10 voient d’un mauvais œil la participation des complémentaires à la revalorisation des honoraires des médecins de secteur I. « De notre point de vue, c’est une façon détournée d’augmenter le ticket modérateur, c’est-à-dire le recul de la Sécurité sociale », pointent les associations d’usagers.

 CH.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter